Revue de presse sur le chantier du futur musée du vin à Bordeaux

Liens externes dropbox supprimés le 27/11/2016.

J’ai « retrouvé » dans une carte micro-sd des scans que j’avais réalisé le jour de la parution des articles sur : la future « Cité des Civilisations du Vin » (CCV) de Bordeaux1.

Un lien entre les châteaux et Bacalan ?

Un lien entre les châteaux et Bacalan ? (cf. bas de page) Photo de Mr JOHN.

Étant donné l’installation de ce bâtiment sur un ancien terrain de l’ex-PAB, lequel désormais Grand Port Maritime s’est dessaisi de ce terrain au profit de la Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) et de la ville, des contraintes peuvent apparaître sur ce chantier.

Les contraintes du terrain sont détaillées dans les articles cités. Indiquons seulement à titre informatif que cette zone comporte la présence d’une forte accumulation de vases, compte tenu de sa proximité avec la Garonne et des écluses des deux bassins à flot. Le terrain jouxte la Garonne sans aucune présence de quai, une simple berge le sépare de la rivière. Cette berge, si elle peut interroger en comparaison des quais visibles et accessibles de cette rive gauche, elle permet néanmoins l’écoulement des eaux de pluie de manière naturelle.

Par ailleurs, nous nous souvenons que ce chantier se situe en partie sur celui de l’écluse-bunker. Celle-ci fut commencée à être construite, sous l’autorité allemande, dès juillet 1942. De cette écluse-fortifiée démoli en 1947, demeuraient encore en 2004 des gravats de béton-armés. Ceux-ci avaient, en effet, été remblayés à même le quai du Maroc au moment de la démolition de l’écluse. Si ces morceaux de bétons ont permis en 1947 de reconstituer le quai du Maroc rapidement, ils ne furent pas sans causer des problèmes en 2004 lors de l’installation des rails du tramway de ligne B. Il fut, en effet, nécessaire de procéder au déblaiement des gravats des blocs de béton. Je ne sais pas s’il reste ou non des traces de cette écluse sur le sol où, actuellement, se construit le CCV ; mais la réponse doit être certainement connue grâce aux sondages réalisés par les ingénieurs du chantier. En outre, cette question a été étudiée en amont par les chefs de projets de la CUB et du Grand Port.

Sur la carte suivante, extraite du site collaboratif openstreetmap, vous découvrirez ou redécouvrirez l’emplacement du futur CCV ; et en dessous de cette carte je vous propose quelques lectures d’articles extraits du quotidien local S-O relatifs aux travaux en cours à Bacalan.

Carte

Emplacement de la future Cité des Civilisations du Vin.

Emplacement de la future Cité des Civilisations du Vin.

Dear global readers’

I’ve done some scans the 13th of November, but I forget to share these onto my blog. They all deal with the next “Cité des Civilisations du Vin” – that could be translated more or less by The Wine Center – which will takes place close to the “Morocco Dock” in Bordeaux.

As the building under construction, is located on an old terrain which belonged to the Port of Bordeaux, the Port relinquished this terrain. The Bordeaux city and metropolis (called la CUB) are now the owners of this site.

Besides, the ground is probably not simple to build. Firstly, the site is close to the Garonne river which explains why they are mud-blanks. Secondly, the site is liable to flooding. Fortunately there is no quay between the Garonne river and the ground, a bank helps the runoff going back to the river (see the openstreetmap in supra).

Furthermore, most of you remember that the building site is set, on a part, on the place where the German protected-lock’s was.

Picture extract from a facebook group showing the U178 passing through the lock at Bordeaux. We can see the unfinished Bunker-lock on the right.

Picture extract from a facebook group showing the U178 passing through the lock at Bordeaux. We can see the unfinished Bunker-lock on the right.

This bunker-lock, as you can read here, has been built under the Germans’ authority. The work begun in July 1942, but never ended. From the “fortified-lock” teared down in 1947, some concrete debris were still present on the Morocco quay in 2004. In fact, the rubble have been banked up under the ground in 1947. So, in 2004 when the tramway rails needed to be installed, it has been necessary to clear away the debris. I don’t know if, nowadays, it still remains some debris from this concrete-lock on the CCV’s working site. But, the answer might be known by the engineers. Moreover, this question has been studied by the CUB and the Grand Port of Bordeaux urban project’s chiefs.

The links are all French articles extracted from the Bordeaux local newspaper’s, that you can feel free to download and read.

Articles :

Concernant le CCV

Couverture du Direct Matin/Soir :

Lien mort – 24 mai 2014

Article du Direct daté du 13 novembre 2013 :

Lien mort – 24 mai 2014

Article de 20MM daté du 13 novembre 2013 :

Lien mort – 24 mai 2014 – laissez un commentaire si vous souhaitez consulter ces articles. Merci.

Article du Sud-Ouest daté du 13 novembre 2013 :

Concernant le tramway [liens externes supprimés le 27/11/2016]

Des bonnes nouvelles au sujet de l’accessibilité au quartier de Bacalan, le pont posant souci a été réparé et le tramway B re-fonctionnerait normalement :

Concernant la Dame de Shanghai

Elle était partie en carénage, article S-O du 28 novembre 2013 :

…et la boite de nuit-chalutier sera bientôt de retour, article 20 MM du 2 décembre 2013 :

Concernant la politique locale liée au Grand Port de Bordeaux

Au sujet du vin à Bacalan – Bordeaux Nord

Un conseil de lecture déjà suggéré, comportant une petite bibliographie qui pourra vous permettre de chercher d’autres documents pour en savoir plus :

Didier PERIZ, Bacalan Story – La saga d’un quartier de Bordeaux de 1900 à nos jours, coll. « Demain la veille », Pleine Page éditeur 2009, pp. 255.

La chronologie du quartier mise à jour régulièrement sur le site de l’auteur de l’ouvrage cité in supra : http://bacalanstory.blogs.sudouest.fr/archive/2009/04/09/chronologie-bacalanaise-du-xxe-siecle.html

Note

1Cet article ne porte pas sur la question de la pertinence de l’implantation d’un musée du vin sur l’ancien site portuaire, et néanmoins toujours fluvial, que constitue le quartier de Bacalan. Les liens historiques et géographiques entre les centraux chais des quais des Chartrons du XVIII ème, et le quartier industriel Nord que constitue Bacalan au XIX et XX ème siècles m’échappent ; et encore ces deux quartiers sont situés sur un même axe suivant la Garonne. Je ne saisis pas non plus les liens entre productions de vins et ce quartier non viticole. Finalement, l’installation d’un tel musée dans un quartier en réhabilitation, n’est-t-il pas un énième vecteur de dynamisation de cette nouvelle centralité ? Plus simplement l’installation du futur CCV à cet endroit n’est-elle-pas plus simplement une utilisation d’un espace vide qui ne demandait qu’à être construit ? Mais, peut-être, que les aménageurs ont trouvé des références historiques entre le quartier de Bacalan et les grands châteaux. En effet, le quartier de Bacalan a possédé ses propres vignes et au moins deux châteaux jusqu’au début du XX ème siècle. Il s’agirait des châteaux Claveau et Laffite. D’ailleurs, n’y a-t-il pas encore un château situé à Pessac, qui porte le nom de « Haut-Bacalan » ?

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s