Nouvelle publication : « Les bases de sous-marins de Bordeaux, une histoire européenne et locale »

Un article écrit pour la Revue Historique de Bordeaux et du département de la Gironde en juin 2016 vient d’être publié. Il s’agit de la première version de cet écrit, car entre-temps (fin 2016) toutes les hypothèses proposées ont été étayées. Aussi, il est probable que si vous avez été (re)lecteur de la seconde et dernière version de cet article, vous remarquerez quelques différences avec la version publiée dans cette revue scientifique. Mais, ces différences n’affectent que la deuxième partie. D’ailleurs, l’une ou l’autre des versions aborde les mêmes thèmes qui sont :

  • la base italienne « Betasom »,

  • la base d’U-Boote allemands et la construction de l’U-Bunker,

  • la reprise de l’U-Bunker par le Port Autonome de Bordeaux,

  • et les activités de stockages et industrielles liées ou non à l’activité portuaire

La version finale de la conclusion rappelait l’intérêt des Bordelais pour l’édifice « U-Bunker ». L’exemple des expositions photographiques « Jardin dévoilé » et « Improbabilis, le végétal sous les obus » présentées au cours de l’été 2015 et complétées par des visites du toit de l’édifice me semblait intéressant à indiquer en conclusion.

Cet article innovant de part son approche du sujet, permet notamment de démontrer que même l’U-Boot-Bunker de Bordeaux a connu plus de dix années d’histoire industrielle civile après la Seconde Guerre mondiale. Je vous conseille donc de consulter le numéro 23 de la RHB.

L’U-Boot-Bunker de Bordeaux en mai 2016.

One new scientific paper called “The submarines bases of Bordeaux, a European and local history” has just been published. It was written in June 2016 and developed at the end of this same year. Nonetheless, it’s the first version which was kept by the pairs. Except the fact that the hypotheses were substantiated, it doesn’t change the text organization.

Themes studied in this paper are on a first part: the Italian submarine base called “Betasom” plus the German U-Boat base and its construction’s. A second part demonstrates that the U-Boat Bunker of Bordeaux was re-used after the Second World War for industrial civil purposes related, or not, to the Port activities.

Besides, the latest version of the conclusion reminded the reader that citizens of Bordeaux are still interested to know the edifice “U-Boot-Bunker”. Examples given were the photographical exhibitions’ “Jardin dévoilé – unveiled garden” and “Improbabilis, le végétal sous les obus – Improbabilis, plants under bombs”, which were showed during the 2015 summer season. This same year, rooftop visits were also organized.

Thus, this innovative paper, written indeed in French, shows that the U-Boat Bunker has faced more than ten years of industrial civil activities after the war. This is why I suggest you to have a look on the Revue Historique de Bordeaux et du département de la Gironde issue number 23. Note that if you are a student and can’t afford the journal costs you can contact me and I would send you a copy.

Bonne lecture! Have a good reading!
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.